Partagez votre Histoire de paix!

Le réseau Outils de paix vous invite à participer au projet Histoires de paix à Montréal

Cette année, dans le cadre de la Journée internationale de la paix 2017 et du 375e anniversaire de la Ville de Montréal, le réseau Outils de paix souhaite célébrer la proactivité et le leadership de la communauté montréalaise dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble harmonieux. Le projet Histoires de paix à Montréal mettra en lumière des initiatives de paix et de non-violence qui se sont déployées récemment ou historiquement sur le territoire montréalais, et ce dans tous les arrondissements de la ville.

Pour ce faire, le Réseau invite ses partenaires, les citoyens, les arrondissements ainsi que les organismes communautaires de Montréal à lui soumettre des présentations de projets qui ont contribué à la promotion d’une culture de paix dans la métropole. Ces « Histoires de paix » seront ensuite mises en valeur par le réseau Outils de paix sur une plateforme internet, dévoilée en septembre prochain dans le cadre de la programmation de la Journée internationale de la paix 2017.

Quels projets peuvent être présentés ?

Une initiative et/ou action qui :

  • CONTRIBUE au développement de la paix, de la non-violence et du vivre-ensemble harmonieux dans la communauté (soit par la prévention, la médiation, la réparation, la réconciliation, l’intervention ou la transformation sociale)
  • RASSEMBLE, forge des ponts et/ou engage le dialogue dans la communauté
  • A une PORTÉE et un IMPACT significatifs et durables dans la communauté
  • N’est PAS à but lucratif

 

Pour en savoir plus et participer : Histoires de Paix à Montréal

To know more and participate : Peace Stories of Montreal

Pour soumettre une initiative de paix, contactez le Réseau à coordination@outilsdepaix.org

Fusillade de Sainte-Foy : Communiqué

Donnons-nous les moyens de construire un monde plus harmonieux

 

Le Réseau Outils de paix souhaite offrir ses plus sincères condoléances aux victimes de la fusillade de Sainte-Foy et à leurs proches. Cet acte de violence et de haine qui a frappé la ville de Québec est venu troubler le calme apparent de notre société cette semaine. Un tel acte est profondément perturbant, non seulement en raison de l’intensité inhabituelle de sa violence, mais aussi parce que cela nous pousse à faire face à l’imperfection de notre société.

veillee-chandelle-quebec-attentat-mosquee

Photo : Radio-Canada/Maxime Corneau

Les Québécoises et les Québécois, de toutes origines confondues, partagent le désir et l’espoir de bâtir une société ouverte et inclusive, où il fait bon vivre pour chacune et chacun d’entre nous. Chaque fois que la haine et l’intolérance surgissent, cela nous place dans l’inconfortable position de constater que nous n’y sommes pas arrivés et qu’il faut continuer d’y travailler.

La tragédie de dimanche dernier met en évidence l’existence de tensions et de discriminations sociales et raciales, vécues quotidiennement par plusieurs communautés au pays. Alors comment transformer cette douleur en une opportunité de changement social ? Cet évènement nous conscientise à cette réalité et nous pousse à mobiliser nos forces pour contrer et prévenir de telles violences. Déjà, des milliers de Québécoises et de Québécois ont dit non à la division; ils ont proclamé haut et fort leur respect envers la diversité et leurs intentions de fraternité et de non-violence.


Plus que jamais, nous devons prendre conscience de l’impact positif que nous pouvons générer en tant qu’individu.


Partout à Montréal et au Québec, les membres du Réseau Outils de paix ainsi que d’autres organismes communautaires déploient au quotidien des initiatives pour le développement de valeurs et d’habiletés telles que le dialogue interculturel, la communication non violente, l’empathie, la tolérance et le vivre ensemble harmonieux dans nos quartiers, nos écoles et nos institutions. Le Réseau Outils de paix tient à souligner l’importance de reconnaître ces actions et la nécessité d’investir dans des programmes faisant la promotion de la justice, du respect, de l’équité et de la paix.

Pour en lire davantage sur les réactions des membres du Réseau :

Equitas

Ensemble pour le respect de la diversité

Les YMCA du Québec 


 

 

 

Petit-déjeuner Martin Luther King 2017

Le Réseau Outils de Paix a participé à  l’événement en l’honneur de Martin Luther King, qui a réuni 130 personnes du communautaire, du secteur privé et philanthropique, et des instances publiques. Le petit-déjeuner, qui s’est tenu à l’Hôtel de Ville de Montréal le lundi 16 janvier 2017, a été préparé conjointement avec la Fondation de la famille Brian Bronfman, la Ville de Montréal, Equitas : Centre international d’éducation aux droits humains et Michael Farkas, président de la table ronde du Mois de l’histoire des Noirs.

Petit déjeuner afin de souligner la journée Martin Luther King

Michael Farkas, l’animateur de l’évènement

 

Depuis 2012, lors de cette journée de commémoration, plusieurs actions citoyennes et communautaires sont valorisées et promues. Pour Outils de Paix, il est essentiel de souligner et de rendre visibles des initiatives citoyennes en lien avec la non-violence, car elles donnent toute la signification à l’œuvre de Martin Luther King.

Cette année, l’organisme Equitas : Centre international d’éducation aux droits humains,  a animé un atelier participatif permettant d’illustrer les mécanismes et systèmes d’exclusion sociale présents dans notre société. Bien que beaucoup de chemin ait été parcouru depuis l’allocution du fameux discours de Martin Luther King « I have a dream »,  plusieurs barrières à l’égalité et à la pleine jouissance de l’exercice des droits humains par tous et chacun  restent encore à être déconstruites. L’atelier d’ Equitas a bien démontré comment les facteurs tels la condition socioéconomique d’une personne, son origine ethnique,  son éducation, son genre et son orientation sexuelle peuvent créer de grandes disparités en terme d’inclusion sociale et de privilèges.

L'atelier participatif d'Equitas : Centre international d'éducation aux droits humains sur les facteurs d'exclusion sociale

L’atelier participatif d’Equitas : Centre international d’éducation aux droits humains sur les facteurs d’exclusion sociale

 

De plus, l’évènement a été couronné par la présence d’une l’invitée d’honneur, Mme Wanda Robson, qui est venu témoigner sur l’histoire de sa soeur Viola Desmond qui, en 1946, a eu le courage de dénoncer la ségrégation raciale en Nouvelle-Écosse. Les actions de Mme Desmond ont ensuite inspiré le mouvement de lutte pour les droits civils dans la province.

Mme Wanda Robson, soeur de Viola Desmond

Mme Wanda Robson, soeur de Viola Desmond

 

Le témoignage de Mme Robson nous rappelle l’historique de discrimination envers les personnes des communautés noires au Canada, une réalité qui est malheureusement peu documentée et dénoncée au pays.  En effet, il aura fallu attendre plus de 60 ans pour que le Gouvernement de la Nouvelle-Écosse reconnaisse officiellement que Mme Desmond a été victime de discrimination raciale et lui accorde un pardon posthume. En 2016, la Banque du Canada a annoncé que Mme Desmond figurera en 2018 sur les billets de 10 $, une reconnaissance qui facilitera davantage le dialogue au sein de la population canadienne sur l’histoire de discrimination raciale du pays.

Pour en savoir davantage sur l’histoire de Viola Desmond, voici un petit vidéo qui en fait un bon résumé.

L’édition 2017 du petit-déjeuner avait comme thème principal « Montréal, parlons d’inclusion et de vivre-ensemble ». Il a été très intéressant d’entendre Mme Robson témoigner de la réputation historique de la ville de Montréal comme étant une ville inclusive face à la diversité ethnique et culturelle. Pour le Réseau Outils de paix, il est primordial de continuer à avancer dans cette direction, pour faire des communautés montréalaises, québécoises et canadiennes des communautés non-violentes et ouvertes d’esprit.

Nos membres ont développé des outils, des programmes et des actions qui visent à déconstruire les préjugés existants, la discrimination, les discours radicaux et polarisés, au profit d’un esprit de tolérance, d’inclusion, de diversité, d’ouverture et de non-violence, tout en promouvant la compréhension interculturelle et la cohésion sociale afin de vivre-ensemble en société.

Outils de Paix est aujourd’hui le seul regroupement montréalais et québécois ayant des pratiques et initiatives innovantes dans le domaine de la paix et de la prévention de la violence.

 

 

 

Programmation du mois de la PAIX

Le Réseau Outils de paix est fier de participer aux festivités du mois de septembre 2016 pour fêter la paix et la diversité à Montréal.
15percent

Découvrez la programmation complète de la Journée internationale de la paix :
http://www.peacegrantmakers.ca/JourneePaixPeaceDayMTL/fr/ 

Nous  vous invitons à participer et à relayer les activités proposées par nos membres !

Campagne Quel est ton outil de paix?

 

Quels sont les outils dont nous disposons en tant que citoyens et citoyennes pour bâtir la paix au quotidien, pour être acteurs et actrices de transformations réelles et durables ?journee-de-la-paix-reseau-outils-de-paix

Les 11 organismes membres du Réseau Outils de paix illustrent concrètement, par leurs interventions et initiatives, ce qu’est la paix appliquée, la paix en action ! 11 vignettes illustrant ce travail pour la paix circuleront sur les médias sociaux entre le 19 et le 30 septembre. Aimez et partagez-les sans retenue !

Réseau Outils de paix/Tools of Peace Network est un réseau de 11 organismes communautaires qui a pour mission de promouvoir l’harmonie sociale et de prévenir la violence en développant des compétences de paix au sein des communautés. Les organismes membres ont acquis, au fils des années, une expertise de terrain unique, diversifiée et complémentaire leur permettant de créer, d’expérimenter et mettre en œuvre des approches alternatives et innovantes de résolutions des différends telles que : la médiation, la justice réparatrice, le pardon et la réconciliation, la communication non-violente, la gestion des émotions, le dialogue interculturel, etc.

 Les membres d’Outils de paix :
Centre Marie-Gérin-Lajoie, Centre de ressources sur la non-violence, Centre de services de justice réparatrice, Ensemble pour le respect de la diversité, Equitas, Initiatives et Changement Canada, Institut Pacifique, Projet LOVE Québec, Mise au jeu, Y des Femmes Montréal, YMCA du Québec.

Installations artistiques au FSM

FSM expo

LieuMonument-National – 1182 Boulevard St-Laurent
Date : Du mercredi 10 au vendredi 12 août, 10h – 18h

Nous vous invitons à découvrir deux magnifiques installations artistiques : «Les artisans de la non-violence» et «La courtepointe de la justice réparatrice».

  • Artisants de la non-violence : Une exposition de 10 tableaux présentant des personnages reconnus à travers le monde pour leur œuvre et leurs actions non-violentes. Ces portraits ont été réalisés par des artistes québécois et donnés au Centre de ressources sur la non-violence.
  • La cortepointe de la justice réparatrice: Créée conjointement en 2005 par les artistes Meagan O’Shea et David Pijuan Nomura. Chacune des pièces qu’elle comporte est une image descriptive et symbolique réalisée par des victimes et des délinquants de partout au Canada. Chaque carré est activé par le toucher et permet d’entendre un témoignage de deux minutes par la personne qui l’a conçu et qui y fait état des tristes événements qu’elle a vécus. Il y a 40 carrés dont 15 récits en français et 25 en anglais.

Activité réalisée dans le cadre du Forum social mondial 2016 World Social Forum-Canada, par le Réseau Outils de Paix, le Centre de ressources sur la non-violence, le Projet Love – Vivre sans violence – Mtl et le Centre de Services de Justice Réparatrice.

Atelier de discussion au FSM

Comment sortir du cercle de violence ? Récits de pratiques en prévention, intervention, médiation citoyenne, réparation, guérison et réconciliation.

banière facebook atelier OdP - FSM
Forum social mondial 2016,
du 9 au 14 août à Montréal
https://fsm2016.org/activites/nos-recits-de-pratiques-en-mediation-citoyenne/ 

Axe thématique : Culture de la paix et lutte pour la justice et la démilitarisation

Description : Cet atelier a pour objectif de favoriser une conversation ouverte et participative entre des représentantEs des organismes membres du Réseau Outils de paix et les participantEs (issus de diverses origines), sur la prévention de la violence et la gestion pacifique de conflits. À partir d’une mise en situation (grâce au théâtre forum) nous aimerions présenter, partager et échanger nos récits de pratiques qui permettent de briser les cercles de violence.

Intervenants :

Traducteurs bénévoles : Joseph Vumiliya, Initiatives of Change Canada/Initiatives et Changement Canada / Adriana Eslava, Réseau Outils de paix

Notre nouveau conseil exécutif!

Lors de la rencontre des déléguéEs du mois de juin, nos membres ont élu un nouveau conseil exécutif! Les mandats de Lynne Dionne et de Pierre Couture ont été renouvelés. Normand Beaudet (co-fondateur du Réseau) s’est retiré et Michel Forgues a accepté le défi de joindre le CE!

CE Réseau Outils de paix

Pierre Couture, Lynne Dionne, Michel Forgues et Adriana Eslava 

Nouveau Conseil Exécutif

  • Lynne Dionne – Présidente
    Coordonnatrice, Centre de formation sociale Marie-Gérin-Lajoie
  • Pierre G. Couture
    Directeur, Projet LOVE Québec
  • Michel Forgues
    Conseiller stratégique – Initiatives communautaires et internationales, YMCA du Québec

Nous aimerions reconnaître le travail accompli par Normand Beaudet depuis la création d’Outils de paix en 2009, son implication active au sein du CE et dans la coordination bénévole du Réseau jusqu’en 2015!

Activités à ne pas manquer cette semaine !

Mercredi 27 avril : Lancement du Film «Au-delà du pardon»

Sortir de nos solitudes, Oser bâtir ensemble! Contextualisation au Québec du film sud-africain par 4 témoignages :I&C

  • Francine Lemay : traductrice et sœur du caporal Lemay, tué lors de la crise d’Oka de 1990.
  • Père John Emmett Walsh : Président du CA de la Communauté Nazareth et membre du Conseil du Centre Canadien d’Œcuménisme.
  • Nicole O’Bomsawin : Abé- naquise, anthropologue et enseignante au Cégep autochtone Kiuna à Odanak.
  • Yvette Mbogo : Journaliste culturelle et animatrice en développement interculturelle.

—————————————————————————————————

Jeudi 28 avril : LE THÉATRE LÉGISLATIFMaJ

Le théâtre législatif est une méthode créative et ludique qui permet à des citoyen-nes de tous âges de définir avec des décideurs et élu-es locaux, de nouveaux aménagements de politiques, pratiques, règles et lois, pour mieux répondre aux enjeux d’équité sociale et de développement inclusif des communautés.

Luc Gaudet, directeur artistique de Mise au Jeu, partagera avec nous les expériences qu’il vient de mener à Mulhouse France), en regard de ses échanges avec des praticiens de New-York, Lisbonne et Porto.

Horaire : 17h30 à 19h
Lieu : au 5055 A rue Rivard, Montréal
Merci de confirmer votre présence edwiged@miseaujeu.org