909
histoires-template-default,single,single-histoires,postid-909,stockholm-core-1.0.3,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,paspartu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive
Title Image

Le Temps d’une Soupe…

Le Temps d’une Soupe…

Objectif

Inciter des inconnus à échanger et à s’ouvrir à l’autre… le temps d’une soupe.

Dégustez une soupe et entamez une conversation sur le vivre-ensemble avec une personne que vous ne connaissiez pas quelques minutes avant. Voilà la méthode privilégiée par des artistes montréalais pour créer des échanges inusités entre individus dans l’espace public.

Depuis 2015, les artistes Annie Roy et Pierre Allard de l’ATSA créent des milieux propices au dialogue. Grâce à une mécanique de rencontres bien articulée, ils invitent les passants à participer à des duos spontanés de conversation sur des enjeux actuels de vivre-ensemble, comme la place des femmes, la diversité culturelle, la peur du terrorisme, la liberté d’expression, le partage des richesses et l’exclusion sociale.

À l’extérieur, des chaises face à face, à l’image d’une terrasse de restaurant, sont installées dans un lieu public pour quelques heures ou tout au plus quelques jours. Des « maîtres de conversation » attentionnés invitent alors les passants à s’asseoir avec un inconnu. Une soupe leur ait servi et le « menu de conversation » leur est présenté. Celui-ci est composé de questions du jour, afin d’activer le dialogue. Une fois la soupe terminée, la rencontre entre les deux individus est scellée par la création d’un portrait poétique.

Ces échanges privilégiés favorisent la découverte de l’autre et permettent à des individus de discuter de sujets importants avec des gens qui ne font pas partie de leur cercle de rencontre habituel. En plus de dynamiser les espaces publics, ces expériences de dialogue génèrent une implication et une participation active de la collectivité.

L’expérience devient collective par l’accumulation des duos archivés sous forme de portraits poétiques. Ceux-ci sont projetés sur le lieu de l’événement et sont, par la suite, accessibles en ligne. Jusqu’à présent, le dispositif s’est activé dans plusieurs lieux publics et quartiers de Montréal. En 2017, le Temps d’une Soupe a également été réalisé à Rennes (FR), à Graz (AUT), à Vancouver (CAN) et à Hull (UK). Une tournée de plusieurs pays de la francophonie est prévue d’ici 2019, afin de multiplier le déploiement du dispositif et les rencontres qu’il génère partout dans le monde.

En images

Photos : JF Lamoureux

logo-atsa-2017-inverse_S

ATSA, Quand l’Art passe à l’Action

L’ATSA est un organisme à but non lucratif fondé en 1998 par les artistes Pierre Allard et Annie Roy. Sur un ton ludique et percutant, ils créent, produisent et diffusent des œuvres et événements transdisciplinaires sous forme d’interventions, d’installations, de performances ou de mises en scène réalistes motivées par le désir d’interpeller la population envers des causes sociales, environnementales et patrimoniales cruciales et préoccupantes.