1829
histoires-template-default,single,single-histoires,postid-1829,stockholm-core-1.0.3,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,paspartu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive
Title Image

L’Académie de la non-violence

L’Académie de la non-violence

Objectif

Transmettre aux enfants le savoir-être de la non-violence au quotidien.

Dans le cadre de sa mission éducative, Femmes Internationales Murs Brisés (FIMB), un réseau mondial d’entraide de 350 millions de personnes dans 105 pays, a fondé l’Académie de la non-violence. Depuis plus de 15 ans maintenant, la Méthode d’éducation à la non-violence s’inscrit dans le projet éducatif et les plans de lutte contre l’intimidation de plusieurs écoles primaires de Montréal.  

L’Académie enseigne une méthode d’éducation à la non-violence issue des principes d’un art martial français, le Chindaï©. Les ateliers mis de l’avant consistent en une pratique en classe à raison de 30 minutes, une fois par semaine, pendant au moins huit semaines. Ils comprennent également une formation aux élèves de 6e année du primaire, qui deviennent des ambassadeurs de la non-violence et animent des ateliers aux plus jeunes.

Ce modèle d’intervention vient en soutien aux plans de prévention et d’intervention contre la violence à l’école. Cette méthode a aussi pour but de soutenir la réussite scolaire en apportant calme et confiance en soi, favorisant l’écoute, la concentration et la créativité.

2220

élèves et une centaine de professeurs montréalais qui ont bénéficié de ces ateliers, notamment dans les quartiers de Villeray, Ahuntsic et Rosemont.

Un grand rassemblement pour la non-violence

Afin de souligner l’accomplissement des élèves, l’Académie de la violence a organisé pour une 4e édition en 2017 un grand rassemblement, dans le but de rallier tous les acteurs de la chaîne d’éducation autour du thème de la non-violence. Les enfants ont ainsi pu participer à un évènement festif, leur permettant de célébrer les valeurs de la non-violence – telles le respect, la responsabilité, l’entraide – et d’exprimer leur choix pour une société plus pacifique. L’événement s’est déroulé au stade Uniprix le 25 mai 2017 avec plus de 700 élèves et une centaine d’adultes.

Au cœur du spectacle,  plus de 53 Ambassadeurs de la non-violence étaient placés au centre du stade comme exemple à suivre. Ces élèves, issus des classes de 5e et 6e années du primaire, se sont engagés à transmettre les notions de la non-violence aux plus jeunes de leur école. Ils ont exprimé à l’assemblée les raisons de ce choix : « amener la paix autour de nous et dans les écoles » « réaliser l’importance de petits gestes diminuant la violence dans notre quotidien » et « régler les problèmes par des mots doux ».

Les participants à ce grand rassemblement ont eu l’occasion de faire l’expérience du mieux vivre ensemble dans le respect de leurs différences, l’assemblée étant composée d’enfants, d’adultes, d’aînés et d’adolescents sourds de différents milieux sociaux, origines et croyances. Ils ont pu réfléchir sur le pouvoir de la non-violence et des qualités qui en ressortent, comme le calme, le courage, la patience, la joie, l’humour, la vivacité d’esprit, la volonté et l’honnêteté.

En images

Femmes internationales mûrs brisés

Femmes Internationales Murs Brisés (FIMB) est un réseau mondial d’entraide présent dans 105 pays et réunissant plus de 350 millions de personnes. Le réseau regroupe 475 associations à ce jour, dont plusieurs organisations internationales œuvrant pour la paix, telles que Ekta Parishad (Inde), la Fondation Internationale Mahatma Gandhi (Inde et Canada) et Sarvodaya (Sri Lanka).