1016
histoires-template-default,single,single-histoires,postid-1016,stockholm-core-1.0.3,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,paspartu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive
Title Image

Carte de droits Arrête-toi

Carte de droits Arrête-toi

Objectif

Diminuer les tensions entre les jeunes et les policiers lors d’arrestations.

La carte Arrête-toi explique les droits et les obligations des jeunes et des policiers lors d’une arrestation. Cet outil de sensibilisation vise ainsi à diminuer les tensions et à réduire les situations qui dégénèrent en raison d’une méconnaissance de la loi.

Créée en 2009 et mise à jour en 2015, la carte Arrête-toi est l’initiative du comité Prévention de la violence et des gangs de rue de la Table de concertation jeunesse Villeray – La Petite-Patrie. Ainsi, plusieurs partenaires locaux, dont Tandem  Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension (VSP) , ont participé à sa création.

L’outil de sensibilisation offre de précieux conseils ainsi que des références d’organismes spécialisés dans la défense de droits, comme l’aide juridique, Éducaloi et la Commission des droits de la personne et de la jeunesse. La carte explique non seulement, les droits et obligations d’un jeune s’il se fait arrêter par un agent de la paix, mais également ce qu’un policier peut et ne peut pas faire dans un tel contexte. Les informations sont présentées de manière non-confrontante, impartiale et dans un langage accessible aux jeunes.

À différentes occasions, la carte Arrête-toi s’est révélée être un levier efficace pour parler avec les jeunes et résoudre des conflits de manière positive. Elle a d’ailleurs été utilisée dans le quartier Saint-Michel, dans le cadre du projet Du délabrement urbain et social à l’opportunité collective, conduit par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et lauréat au prix d’excellence du gala Intersection en 2012.

Le impacts sur la communauté :

Depuis le début de sa distribution, la carte Arrête-toi, a permis de…

aborder la question du droit avec les jeunes;

de ré-établir des liens de confiance qui pouvaient avoir été mis à mal;

de diminuer plusieurs tensions existantes entre les jeunes et les policiers.

De gauche à droite: Frantz Benjamin, conseiller municipal du district de St-Michel, Régis Falardeau, Manon Bourbeau, Mawal Bekherchi, attachée politique de la mairesse Anie Samson, Sébastien Pelletier, agent de quartier au PDQ 30, Vincent Richer (à l’arrière), ex-commandant du PDQ 30, Marlène Dessources, conseillère en concertation au PDQ 30, Véronique Duclos, Tandem, John Ngoie, Joujouthèque St-Michel, Wildano Félix (à l’avant), responsable de l’équipe de des Monarques St-Michel, Marc Charbonneau (à l’arrière), commandant du PDQ 30, Anie Samson, mairesse de l’arrondissement Villeray/ St-Michel/ Parc Extension et Marc Parent, directeur du SPVM.

Tandem Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (VSP)

Tandem VSP travaille à améliorer tant la sécurité réelle des citoyens de l’arrondissement que leur sentiment de sécurité. Il offre des ateliers de formation à la sécurité, des visites d’évaluation sécuritaire ainsi que des activités d’information et de sensibilisation destinées à diverses clientèles. Tandem VSP prête aussi son expertise et accorde son soutien aux groupes de citoyens et organismes qui s’engagent dans des projets de sécurité urbaine.