2524
histoires-template-default,single,single-histoires,postid-2524,stockholm-core-1.0.3,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,paspartu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive
Title Image

Capsules vidéos sur l’hypersexualisation

Capsules vidéos sur l’hypersexualisation

Objectif

Sensibiliser les adultes au phénomène de l’hypersexualisation de la jeunesse québécoise.

L’hypersexualisation touche les adolescents et de plus en plus les jeunes du primaire. Les parents, qui ont un rôle fondamental à jouer dans le développement de saines habitudes chez leurs enfants, ne sont pas toujours conscients de cette problématique. C’est donc pour les informer et les outiller que l’organisme Y des femmes de Montréal a créé une série de capsules vidéos explicatives.

Réalisés au cours de l’année 2014 par la réalisatrice documentaire Ève Lamont, ces capsules vidéos et le microsite web sur lequel il est possible de les consulter traitent de l’influence de l’hypersexualisation sur la jeunesse québécoise. Les capsules documentaires, disponibles en français et en anglais, sont destinées aux parents et aux adultes, afin de les sensibiliser sur ce phénomène.

L’hypersexualisation rend les jeunes, plus particulièrement les jeunes filles, victimes de stéréotypes de genre hypersexualisés et les amène à subir différentes violences à caractère sexuel.

Chacune des capsules, d’une durée approximative de cinq minutes, pose une question sur un thème relié à l’hypersexualisation, soit la socialisation sexiste, la sexualisation de la société, la pornographie ainsi que le rôle des adultes. Les différents concepts sont expliqués par des spécialistes ; dont des sexologues, des sociologues ainsi qu’une intervenante sur l’hypersexualisation et un infirmier social. Leurs propos sont appuyés par des témoignages d’enfants, d’adolescents et de parents.

Plus de 89 900 visionnements des capsules

« En ce moment dans notre société, les enfants sont interpelés par des images et messages hypersexualisés dès l’âge de 3 ans. Malheureusement, le phénomène est à la fois omniprésent et banalisé : les capsules vidéos visent à enclencher une prise de conscience collective, nécessaire pour changer les comportements et les attitudes », explique Lilia Goldfarb, directrice du programme des services jeunesse de l’organisme.

À ces outils de sensibilisation s’ajoutent, sur le microsite web capsule.ydesfemmesmtl.org, des outils mis à la disposition des parents et des intervenants, qui souhaitent parler de l’hypersexualisation avec des enfants. Des documentaires en ligne et des guides pour lutter contre ce phénomène sont notamment disponibles.

140 000 signets promotionnels ont été distribués auprès de 90 % des commissions scolaires du Québec

En 2016, le projet de capsules vidéo sur l’hypersexualisation financé par le Secrétariat à la condition féminine fut récipiendaire du prix Égalité Thérèse Casgrain, catégorie Modèle et comportements égalitaires.

Les capsules sont disponibles gratuitement en ligne: capsule.ydesfemmesmtl.org

En images

Y des femmes de Montréal

Depuis 1875, le Y des femmes de Montréal, par ses programmes novateurs et adaptés, génère des changements positifs et durables en ce qui touche la prévention des violences faites aux femmes et aux filles ainsi que l’égalité et l’inclusion sociales et de genre. Il contribue à bâtir un avenir meilleur pour les femmes et les filles dans la perspective d’une société juste où elles ont le pouvoir et la possibilité de participer à la mesure de leurs capacités.

Soutenu par sa Fondation, le Y des femmes veut contribuer à réduire l’exclusion et les inégalités sociales et de genre, ainsi que l’ensemble des violences faites aux femmes et aux filles.